samedi 8 octobre 2011

Lid reneveziñ ar c'halvar breton eus Ovillers-La Boisselle

Le 17 décembre 1914, les soldats bretons des 19e et 118e Régiments d'infanterie (RI) ont conjointement et respectivement mené une offensive à Ovillers et La Boisselle. Malgré leur ténacité et leur courage, l'attaque sur Ovillers tourne mal et se solde à la mi-journée par un échec total. En quelques heures de combats, le bilan des pertes du 19e RI est terrible : 19 officiers, 1 138 sous-officiers et soldats seront tués, blessés ou fait prisonniers. Le 19e RI est décimé.

Parmi les officiers tués, le Lieutenant Augustin de Boisanger fut mortellement blessé. Encore conscient sur le champ de bataille, ses hommes insistent pour le secourir et l'éloigner des combats. Le lieutenant refuse et déclare : "Je n'abandonne pas mes Bretons". Il décédera de ses blessures aux côtés de nombreux soldats ayant combattu sous ses ordres.

Augustin de Boisanger était le Président-fondateur de l'Office central de Bretagne, coopérative agricole bretonne, se transformant dans le temps et donnant naissance à Groupama et au Crédit mutuel de Bretagne. Aujourd'hui, Coopagri Bretagne groupe est aussi le "descendant" direct de l'Office central de Bretagne.

Érigé et inauguré en 1924, le calvaire breton d'Ovillers rappelle la mémoire d lieutenant et des soldats du 19e RI tombés dans la plain picarde lors de l''attaque du 17 décembre 1914.

Exposé aux vents et aux intempéries hivernales, le calvaire était dans un état de dégradation avancé. En 2008, Madame Line Wattraint, maire d'Ovillers-La Boisselle, envisage alors sa remise en état par une restauration complète. Dans un même temps, "The Somme Remembrance Association", soucieuse e la préservation des sites de mémoire dans le département approche Madame Wattraint pour envisager la sauvegarde du monument. Le projet prend rapidement forme et passe par un geste très fort des descendant du Lieutenant Augustin de Boisanger qui décident de léguer le terrain et la calvaire à la commune Picarde.

Après la signature d'une convention formalisant le partenariat entre la ville de Landerneau, la commune d'Ovillers-La Boisselle, l'Office central de Bretagne et la famille du Lieutenant Augustin de Boisanger, la recherche de financement deviendra un défi majeur car la rénovation, qui doit être réalisée par des professionnels, représente un budget élevé. 

Le projet se développe et les fonds nécessaires sont réunis grâce à la mobilisation des partenaires Bretons et locaux dont l'Office central de Bretagne, la municipalité de Landerneau, le Conseil régional de Bretagne, la "Somme Remembrance Association" et bien entendu, la commune d'Ovillers-La Boisselle.

Site incontournable du patrimoine local, ce superbe calvaire breton aujourd'hui entièrement restauré, a fait l'objet d'une cérémonie ce samedi 8 octobre 2011 à 10 heures.

0 commentaires: