lundi 14 octobre 2013

Chemin de mémoire australien

Le Samaro', membre du réseau "Somme Battlefield's Partner", a été convié à une journée de découverte des sites de mémoire australiens organisée par les Agences de développement et de réservation touristique (ADRT) du Nord, du Pas-de-Calais et de la Somme.

Visite du Mémorial National australien de Villers-Bretonneux (80)

Si Villers-Bretonneux a connu les combats d’août 1914 et les incessants mouvements de troupes françaises et britanniques durant les quatre années qui suivirent, le nom de ce gros bourg est entré dans l’histoire de la guerre le 24 avril 1918 lorsque les troupes australiennes arrêtèrent définitivement l’offensive allemande de mars. On y célèbre chaque 25 avril l’Anzac Day (Australian and New Zealand Army Corps).
Visite du musée Jean et Denise Letaille à Bullecourt (62)


Hommage aux soldats australiens et britanniques des tranchées d’Artois. Le musée Jean et Denise Letaille, situé sur la ligne de front pendant la Grande Guerre, abrite l’histoire de milliers de soldats venus défendre le secteur d’Arras en 1917. Le musée a été entièrement rénové et a été inauguré le 25 avril 2012, jour de l’Anzac Day.

Visite du Parc Mémorial Australien à Bullecourt (62)

Le 10 avril 1917, la Bataille d’Arras est lancée depuis une journée : les soldats australiens partent à l’assaut des lignes allemandes au niveau de Bullecourt. Une seconde offensive est lancée le 3 mai. La statue du Digger rend hommage aux 10 000 soldats australiens tombés au cours de ces deux opérations.
Visite des sites de mémoire australiens à Fromelles (62) : Parc Mémorial Australien, V.C. Corner Australian Cemetery et Pheasant Wood Military Cemetery

Déclenchée en appui de la bataille de la Somme, la bataille de Fromelles des 19 et 20 juillet 1916 est restée gravée dans la mémoire des australiens comme le premier et le plus meurtrier des combats dans lesquels s’engagea la 5th Australian Division sur le front occidental. Plus de 5 533 soldats australiens mis hors de combat en 1 journée.

0 commentaires: